Innovation et infonuagique : le réseau du RISQ est prêt

On s’en souviendra, l’appel d’offres de CANARIE pour son nouveau et innovateur programme ATIR (Accélérateur Technologique pour l’Innovation et la Recherche), a offert  une opportunité extraordinaire à deux universités, dont l’un de nos membres, l’Université de Sherbrooke (RQCHP), d’être l’hôte d’un grand nœud de calcul interrelié par le réseau Canarie, tandis que l’extension du RQCHP est prise en charge par le RISQ.

La question qui se pose est : qu’est-ce qui a permis à l’Université de Sherbrooke d’être sélectionnée? La réponse est fort simple, mais tout de même extraordinaire. Deux facteurs ont contribué à sa sélection : d’un côté il y a l’expertise de son Centre de calcul scientifique (CSS), de l’autre, la connexion à très haute vitesse (10GE) dont elle bénéficie grâce à sa connexion avec le réseau du RISQ. Il  ne faut d’ailleurs pas oublier que ce membre institutionnel du RISQ possédait, entre 2005 et 2008, le plus puissant ordinateur au Canada (nom de code : Mammouth).

Les travaux servant à établir la communication entre les deux nœuds de calcul ont été complétés à la fin du mois d’avril; cela signifie que le RISQ participe activement au premier déploiement canadien d’un environnement de « cloud » au service de la recherche et du développement. La table est mise : cela nous amène à considérer l’avenir de l’infonuagique, pas uniquement à travers le réseau du RISQ, mais également à travers celui de son partenaire CANARIE et des autres réseaux régionaux.

Pour se prévaloir de services de « cloud» performants, cela nécessite des liens dédiés à large bande. Cela veut aussi dire que l’accès à un réservoir de ressources performantes, reconfigurables sur demande, mobilisables rapidement et distribuées géographiquement, en minimisant les ressources requises, est dorénavant une réalité, à la condition d’être supporté par un réseau fiable et robuste. Le RISQ se positionne donc avantageusement dans ce modèle grâce à sa présence géographique étendue, sa capacité de livraison rapide de circuits dédiés à très large bande (Jusqu’à 10GE) et à son réseau IP/MPLS de haute disponibilité. Ces caractéristiques permettront un accès aisé aux nouveaux services qui se développent dans le nuage pour les membres du RISQ.

Une bonne nouvelle en amène souvent une autre; l’avenir de l’infonuagique à travers le réseau du RISQ demeure au beau fixe, alors que les avancées techniques, permettant la concrétisation de ce modèle, semblent avoir atteint la maturité nécessaire à son exploitation.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 61 other followers

%d bloggers like this: